• Mercredi 21 décembre 2016, Rendez-vous des Parents au centre social de Valdéries pour fêter le solstice d'hiver.

    Tintement de grelots, ombre d'un traineau...

    Le Vieux Bonhomme au manteau rouge, s'est invité pour une contée lointaine. Il nous a fait voir du pays. Sur ses traces, nous avons traversé les forêts, les montagnes et les océans et fait de multiples rencontres..

    Un point rouge à l'horizonUn riche marchand japonais lui a vendu un de ses plus beaux tissus rouges. Sur une petite île de l'Océan Pacifique, c'est le chat Gaston qui a endossé son costume. Et en Finlande, un vaillant petit bonhomme de neige nous a tracé le chemin...

    Vous n'étiez pas au Rendez-vous des Parents ?

    Découvrez le livre qui a inspiré ce chemin, en parcourant le magnifique album de Thierry Dedieu "A la recherche du Père Noël" (références du livre Dans l'coin biblio).


    votre commentaire
  • Grand Théâtre d'Albi,lundi 19 décembre 2016.

    La Grande Salle vue de la scène. Jolis tous ces fauteuils en manteau rouge, non ?!

    Récit d'un après-midi en compagnie de quelques familles adhérentes à l'association albigeoise Au Fil de Soi.

    Premier temps : découverte du Grand Théâtre, de ses coulisses, de sa forêt...Véridique, le Grand Théâtre abrite une forêt, elle n'est pas enchantée...Plutôt métallique, car la forêt est le terme qui désigne le dessous de scène. Un espace brut, composé essentiellement de piliers métalliques. Pas très poétique tout cela me direz-vous ! Non, mais moment magique malgré tout car il y a de quoi être impressionné : fouler la scène de la Grande Salle qui accueille les plus grands artistes puis, quelques instants après, se retrouver dessous...Expérience plutôt inattendue !

    Deuxième temps : direction Salle Haute. Place à la poésie et à l'imagination.

    Une valise, un cadeau, quelques grelots et c'est parti pour un périple autour du monde à la recherche du Vieux Bonhomme au manteau rouge.


    Un manteau rouge à l'horizon...

     

     

     

     

     

    L'avons-nous trouvé ?

    Secret de sorcière !

     


    1 commentaire
  • Après le musée du Cayla à Andillac et le Musée-Mine départemental à Cagnac-les-Mines, c'est au Musée départemental du textile à Labastide-Rouairoux que Les contes du Japon ont ravi les élèves de maternelle de Labruguière. Leur visite le 7 novembre s'est faite à l'occasion de l'exposition "Japon text'île(s) : un voyage sur le fil".

    "JAPON TEXT'ÎLE(S): un voyage sur le fil"

    Pour ceux qui n'auraient pas encore vu cette exposition, plus que quelques jours pour en profiter, le 14 novembre, il sera trop tard !

    Pour en savoir plus sur le Musée départemental du textile...


    votre commentaire
  • Une année bercée par quelques mélodies africaines qui se termine par un souffle court mais continu dans une flûte traditionnelle du Japon, c'est possible ?

    C'est la magie du conte et le principe même de ces Contées lointaines !

    Du côté du soleil levant...

    En juin 2016, cinq classes de maternelles ont...

    ...Retenu leur souffle au son du shakuhachi dans lequel s'est réfugiée la petite Nasumi...

    ... Vibré au tintement de la petite clochette qui enchante le coeur de ceux qui l'entendent...

    ...Scandé en choeur, les gargouillis de M. Hansaémon. Pauvre M.Hansaémon, depuis qu'il a avalé une mouche, il se

    Du côté du soleil levant...

    sent tout odo odo et son ventre ?! Il fait peko peko !

    Autant de contes randonnées qui ont fait le régal des tout-petits !

     

    Ces séances de contes réservées aux publics scolaires ont été programmées au Chateau-musée du Cayla à Andillac et au Musée de la Mine à Cagnac-les-Mines dans le cadre de la programmation "Japon Text'Iles 2016".

    Du côté du soleil levant...

    Bien d'autres manifestions grand public sont proposées d'ici décembre. Pour en savoir plus :

    - Tarn tourisme

    - Musées départementaux du Tarn


    votre commentaire
  • Petit flashback sur la fin de saison 2015-2016 dans les écoles...

    "Le cœur du baobab" a laissé tomber une de ses graines à l'école de Saint-Martial à Tauriac-de-Naucelle dans l'Aveyron, le 12 mai 2016.

    Du petit Marius équipé du "suçou-doudou" indispensable lorsqu'il s'agit d'écouter une histoire, à la grande Zoé aux yeux pétillants de malice, "Le cœur du baobab" a ravi toute la classe...Une classe façon "Être et avoir", film de Nicolas Philibert qu'il n'est pas trop tard de découvrir si vous ne le connaissez pas encore.

    Contes à l'école

    Et le 30 juin 2016, c'est en ville que le baobab a planté ses racines, au cœur du quartier de Cantepau à Albi, dans la très jolie école Saint-Exupéry. Un compagnonnage éphémère avec les illustrations de Loran Bès et de ses baobabs tout droit sortis du Petit Prince...de Saint-Exupéry, évidemment !

    Avec la complicité de Mélanie, enseignante et "mbiriste" et pour le plus grand plaisir des enfants, la séance s'est terminée par des rondes rythmées par des chants du Zimbabwe.


    votre commentaire