• 3, 2, 1...Sortez !!!

    affiche JPEG.jpg

    Contes en balade dans le Tarn commence ce vendredi 30 septembre 2016.

    De belles occasions, jusqu'au 16 octobre, d'aller écouter de talentueux conteuses et conteurs.

    Alors votre agenda dans une main, le programme de Contes en balade dans l'autre, notez ces rendez-vous à ne pas manquer.

    Au plaisir de vous y retrouver !


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, coup de projecteur sur la Coutulière !

    La coutulière ?!

    Et bien oui, c'est là qu'il faut regarder si l'on veut découvrir les ouvrages des fourmis-couturières !

    Avec des jolis fils, de beaux tissus, des doigts experts,

    de l'imagination et beaucoup de talent...

     

    Marie-Françoise a confectionné ce tableau à histoires...

    Les "Marie" ont du talent !

     

    et Marie-Agnès celui-ci !

    Les "Marie" ont du talent !

     Et vous savez d'où sortent les histoires ?

    Non ?!

    Des sacs à malice confectionnés par Marie, bien sûr !!!

    Les "Marie" ont du talent !Les "Marie" ont du talent !

     

     

     

     

     

    Marie ne créer pas que des sacs, elle a bien d'autres cordons au bout des doigts.`

    1 clic, 2 clics...Son blog s'ouvrira !


    votre commentaire
  • Ce sont quatre nouvelles Ra'comptines qui sont sorties de la valise durant la saison 2015-2016. Sachant que notre terrain de jeu était la savane africaine, à vous de deviner à partir des titres des Ra'comptines, quels étaient les "doudous-héros" de cette dernière saison :

    A l'arrivée...

    - Eléphant'eau

    - Trotti Trotta

    - Cocorico

    - Croc ! A l'eau !

    Trop facile ! Alors trouvé ?!

    Non ?!

    La saison 2016-2017 commence déjà et ces Ra'comptines comme la Parole vont continuer à vagabonder.

    Gardez un oeil sur la valise !


  • Une année bercée par quelques mélodies africaines qui se termine par un souffle court mais continu dans une flûte traditionnelle du Japon, c'est possible ?

    C'est la magie du conte et le principe même de ces Contées lointaines !

    Du côté du soleil levant...

    En juin 2016, cinq classes de maternelles ont...

    ...Retenu leur souffle au son du shakuhachi dans lequel s'est réfugiée la petite Nasumi...

    ... Vibré au tintement de la petite clochette qui enchante le coeur de ceux qui l'entendent...

    ...Scandé en choeur, les gargouillis de M. Hansaémon. Pauvre M.Hansaémon, depuis qu'il a avalé une mouche, il se

    Du côté du soleil levant...

    sent tout odo odo et son ventre ?! Il fait peko peko !

    Autant de contes randonnées qui ont fait le régal des tout-petits !

     

    Ces séances de contes réservées aux publics scolaires ont été programmées au Chateau-musée du Cayla à Andillac et au Musée de la Mine à Cagnac-les-Mines dans le cadre de la programmation "Japon Text'Iles 2016".

    Du côté du soleil levant...

    Bien d'autres manifestions grand public sont proposées d'ici décembre. Pour en savoir plus :

    - Tarn tourisme

    - Musées départementaux du Tarn


    votre commentaire
  • Petit flashback sur la fin de saison 2015-2016 dans les écoles...

    "Le cœur du baobab" a laissé tomber une de ses graines à l'école de Saint-Martial à Tauriac-de-Naucelle dans l'Aveyron, le 12 mai 2016.

    Du petit Marius équipé du "suçou-doudou" indispensable lorsqu'il s'agit d'écouter une histoire, à la grande Zoé aux yeux pétillants de malice, "Le cœur du baobab" a ravi toute la classe...Une classe façon "Être et avoir", film de Nicolas Philibert qu'il n'est pas trop tard de découvrir si vous ne le connaissez pas encore.

    Contes à l'école

    Et le 30 juin 2016, c'est en ville que le baobab a planté ses racines, au cœur du quartier de Cantepau à Albi, dans la très jolie école Saint-Exupéry. Un compagnonnage éphémère avec les illustrations de Loran Bès et de ses baobabs tout droit sortis du Petit Prince...de Saint-Exupéry, évidemment !

    Avec la complicité de Mélanie, enseignante et "mbiriste" et pour le plus grand plaisir des enfants, la séance s'est terminée par des rondes rythmées par des chants du Zimbabwe.


    votre commentaire