•  

    Vendredi 29 mars 2019, la conteuse Gigi Bigot était à Albi pour une conférence-spectacle.

     

    Pour celles et ceux qui auraient raté ce rendez-vous, je vous recommande la lecture de « Marchande d'étoiles. Le rêve d'une conteuse d'aujourd'hui ».

     

    Dans son livre, Gigi Bigot revient sur son parcours professionnel. Elle y explique l'importance de la parole symbolique dans un monde où la parole scientifique et le matérialisme sont omniprésents.

     

    La conteuse évoque ses multiples sources d'inspirations : ses proches, ses lectures, ses rencontres...

     

    Elle y souligne aussi l'importance des rêves.

     

    D'ailleurs, en guise de conclusion, Gigi Bigot a offert aux auditeurs venus l'écouter vendredi soir, quatre questions empruntées à Pierre Rochette, musicien chansonnier et marcheur québécois.

     

    Quatre questions qui introduisent et étayent son propos dans « Marchande d'étoiles », quatre questions qui ne peuvent laisser indifférents...

     

    Quel est ton rêve ? C'est pour quand ? Qu'est-ce que tu as fait aujourd'hui pour ton rêve ? En quoi ton rêve est-il bon aussi pour les autres ?

     

    À l'image de l'iceberg, écrit Gigi Bigot, ce qui émerge d'une personne est tout petit en regard de la partie immergée, l'invisible, la profondeur. Avec « Marchande d'étoiles », Gigi Bigot nous donne à percevoir la profondeur de cette petite « boune femme » au grand cœur qu'elle est !

     


    votre commentaire
  • Elle va et danse, éVanescente.
    Cheveux aux vents, sourire aux lèvres.
    Tous sont là pour elle.
    Avec fougue, elle les enlace,
    les embrasse,
    heureuse de les voir ou les revoir
    les disparus des radars.
    En face, pas un sourire, pas un regard.
    Juste un torrent d'émotions
    qui la porte bien haut...Bien loin.
    Un dernier baiser pour ceux d'en bas,
    ceux aux visages tristes
    et aux yeux humides.
    Un dernier regard et elle va...

    Elle danse et va naissante
    vers son étoile qui s'impatiente...

    Pour J.
    Eyra C., le 28 mars 2019


    votre commentaire
  •  

    Derniers jours pour réserver !

    LE MANGER POUR CŒUR

    avec la conteuse Gigi BIGOT,

     

    vendredi 29 mars 2019
    de 18H à 21H

    aux Archives départementales (ALBI)

     Une conférence-spectacle programmée par la médiathèque départementale du Tarn

     

     

     

    Gigi BIGOT a exercé différentes fonctions : enseignante spécialisée, conteuse professionnelle, citoyenne engagée avec ATD quart-Monde … Toujours avec le même outil : le CONTE. C’est une conférence enthousiaste, nourrie de 30 années d’expérience que Gigi nous propose sur les bienfaits du conte. La conférence sera suivie d’une pause gourmande avant un tour de conte spécialement concocté pour nous.

     

    Soirée jubilatoire assurée, ouverte à toutes les professions !

     

    Réservation indispensable au 05 63 60 37 04 ou par mail : beatrice.biau@tarn.fr, avant le 15 mars 2019.

    votre commentaire
  • Vagabondez en février

    Prenez :

    - une étrange boite,

    - un drôle de camion jaune,

    - un étonnant rendez-vous sur les marchés répondant au doux nom d'Escambiar

    Observez, agitez, laissez reposer..."Ceci n'est pas ce que vous croyez !" est prêt à être savouré.

    Et oui, parce que les histoires c'est comme le pain, la soupe, les crêpes ou le bol de riz, elles s'offrent en partage !

     

    "Ceci n'est pas ce que vous croyez !"

    1ère volée hivernale 2019

     est à découvrir en plein air (et bien couvert !)

    vers 10h15 sur la place de marché :

      - de Cagnac-les-Mines, le mercredi 20 février

    - de Mirandol-Bourgnounac, le lundi 25 février

    Spectacle de conte tout public, gratuit, proposé en partenariat avec le Centre social du Ségala tarnais.

    Au plaisir de vous y retrouver nombreux !

     


    votre commentaire
  • Pain de Mie et Mie de Pain sont frère et sœur. Il est l’aîné de la fratrie, elle est la benjamine. De prime abord, il est un peu dur mais il ne faut pas longtemps pour voir à quel point, il a le cœur tendre.

    Elle, à l'inverse, donne le sentiment d'être une vraie pâte mais en fait elle se met en boule pour un rien.

    Pain de Mie est quelqu'un d'entier, hors de question de rentrer dans le moule.

    Il n'aime pas trop les gens de culture. Il dit qu'ils sont comme la confiture...Ils dégoulinent ! Il a suivi une formation en agriculture, un cursus complet. A la fin, c'est lui qui a choisi, qui a tranché. Il a rejoint le labo de recherche du blé en sachet.

    Mie de Pain, rien que pour titiller son frère, a choisi, vous vous en doutez bien, le milieu culturel. Elle dit que ce secteur lui apporte beaucoup. Tous ces gens qui ont un grain, ça l'enrichit qu'elle dit la Mie. Elle a commencé par le théâtre mais il fallait ingurgiter des textes en veux-tu en voilà. Des tartines ! Elle a craqué ! Mais pour éviter de tomber du mauvais côté elle s'est reprise en main et est allée voir du côté des arts plastiques. Elle s'est amourachée d'un peintre qui la dévore du regard et qui lui dit que, grâce à elle, il réussit à gommer tous ses défauts. La Mie de Pain, ça lui fait du bien, tout cet amour, ça la ramollit un peu ce qui n'est pas pour lui déplaire. Ça la change de Pain de Mie qui a chaque fois qui la croise, la grille du regard. La pauvre Mie de Pain, elle en a la boule au ventre.

    Vous en reprendrez bien une petite tranche ?Aujourd'hui c'est Noël, repas de famille, Mie de Pain s'est endurcie mais elle craint de s'effriter un peu face à son frère. C'est sans compter sur les parents qui comme d'habitude, mènent Pain de Mie et Mie de Pain à la baguette.

    Une occasion pareille, pas question d'en perdre une miette !

    C'est autour d'un pain surprise que Pain de Mie et Mie de Pain se retrouvent. Le temps a fait son ouvrage. Oubliées les jalousies et les rancœurs, les voilà enfin unis comme frère et sœur, bien gonflés à cœur !

    Fany So, le 25 décembre 2018

     

     


    votre commentaire